Marche de solidarité pour la Moria - 5e jour

Hier, après un court trajet en train, nous sommes arrivés à Traiskirchen par la Wechsel et donc par le point culminant de notre randonnée. Nous y avons été chaleureusement accueillis par des demandeurs d'asile (Gholam, Reza, ...) et des activistes (Ulla, Susanne, Birgit, ...) dans le merveilleux Jardin de la Rencontre. Merci également pour l'échange très inspirant avec le conseiller Ciperle et le maire Babler. À Traiskirchen, il existe un concept d'intégration convaincant, et pas seulement pour les demandeurs d'asile. "Il n'y a pas de contradiction dans le fait d'aider. Soit on aide, soit on n'aide pas, peu importe d'où viennent les gens." C'est comme ça que ça peut marcher !

Rapport de notre présidente, Heidrun Primas
16.06.2021

Écrire un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *.