Marche de solidarité pour Moria

Le "Week-end pour la Moria" initié à Innsbruck a déplacé toute l'Autriche en un temps relativement court et a encouragé d'autres villes autrichiennes à organiser également ces camps. La solidarité de la société civile avec les personnes qui cherchent une protection sur les îles grecques et aux frontières extérieures de l'Europe, comme en Bosnie, est apparue clairement pendant des mois. Par ces actions, nous exigeons tous un accueil humain des demandeurs de protection, des procédures rapides et équitables et une répartition des personnes entre les États membres de l'Union européenne. Nous ne pouvons pas et ne voulons pas accepter la situation actuelle dans laquelle les gens sont détenus pendant des mois et des années, les enfants ne reçoivent aucune éducation, les gens doivent vivre dans des tentes glaciales sans chauffage en hiver et dans des tentes complètement surchauffées en été, ne reçoivent aucun soin médical ou psychologique adéquat et doivent se battre quotidiennement pour leurs besoins existentiels.

Le week-end pour Moria/Graz a été initié par Lisa Rücker et la présidente de notre association, "Heidrun Primas". C'est également elle qui a suggéré la promenade de Graz à Vienne et l'a concrétisée. L'itinéraire passe par

Graz-Gleisdorf-Pischelsdorf-Hartberg-Friedberg-Traiskirchen-Mödling-Vienne/Ballhausplatz.

Le 18 juin, le groupe se joindra à la grande marche UMBRELLA à Vienne et, avec des milliers de personnes, donnera un signal fort en faveur d'une politique équitable et humanitaire pour les réfugiés.

Heidrun Primas nous envoie quotidiennement un petit rapport, ses pensées personnelles, que vous pouvez lire ici sur notre page d'accueil.

Jour 1, Graz - Gleisdorf, Pensées, Heidrun Primas


Nous allons à Vienne ! Aujourd'hui nous étions sur la route pendant 7 heures de Graz à Gleisdorf pour faire un rallye avec *feldstellen* avec les gens de la Solidarregion Weiz. La solidarité s'exerce ensemble ! Sur le chemin, nous avons beaucoup ri, parce que la vie est belle, mais nous avons aussi beaucoup discuté et réfléchi à la manière dont nous pouvons bouger davantage. Dans tous les cas, le réseau se renforce énormément.

Une trépidation nocturne. Ma tente est mal montée. Le vent semble menaçant, et s'il soulève la tente de ses amarres ? De fortes pluies sont-elles à venir ? Si tout est mouillé, je ne peux pas continuer... La légèreté du jour perdue. Sympathie sincère pour tous ceux qui sont sur le chemin et ne peuvent trouver un abri suffisant.

Plus d'informations sur Facebook @WE4MORIAGraz

https://www.kleinezeitung.at/steiermark/graz/5992877/Fluechtlingselend-im-Fokus_Aktivisten-brachen-heute-zu?fbclid=IwAR3sA9xRrzNijPxWQTgJKoDJsW5Z7hseJFbG0V_tm0T3Gfh31rBgZXGh5wo#

Écrire un commentaire

Deine E-Mail-Adresse wird nicht veröffentlicht. Erforderliche Felder sind mit * markiert